Avant propos

Chères lectrices, chers lecteurs,

Avant tout, je tiens à vous remercier pour votre curiosité et votre intérêt pour ce blog.

J'ai écrit ce blog afin de me libérer du cauchemar d’un amour passionnel et impossible.  Son écriture a été comme une thérapie. Une thérapie contre une dépendance affective. Contre une drogue, qui ne dit pas son nom.

Je mettrai en ligne, le journal de cet amour impossible à travers des échanges de sms et d'emails. Une histoire entre moi et la femme que j'ai aimée  passionnément. Et ceci d'une manière totalement anonyme par respect envers elle. Je l'appellerai par un prénom fictif à savoir Mathilde.

De manière volontaire, je ne précise pas l’année car comme toutes les histoires d’amour passionnelles, elle est intemporelle.

À travers ces échanges, vous verrez les difficultés de notre relation dès le début. Ces difficultés qui hélas, ne m’ont pas empêché de m’y attacher d’une manière très intense et irrationnelle.  Vous verrez une lente descente aux enfers au point d’en devenir totalement pathétique, pitoyable…

Cette relation n’a duré que trois mois mais, ma traversée du désert a durée bien plus longtemps.

Si j’ai décidé de vous ouvrir une période de ma vie, c’est également pour aider d’autres personnes qui vivent le même enfer. Pour essayer de dire qu’il faut rester fort et avancer. D’éviter de perdre son amour propre, sa dignité…

Tout d’abord, je vais vous donner quelques infos sur moi : 

Je suis un homme âgé de 53 ans à l’heure où j’écris cette histoire. Je suis français d’origine étrangère. Je vis en France depuis septembre 1979.

Je suis séparé de ma femme depuis le 22 mars. Nous avons vécu ensemble pendant 30 ans ! Nous avons un garçon de 12 ans. Nous nous sommes séparés à l’amiable en gardant de bonne relation entre nous.

J’ai longtemps réfléchi pour savoir si je dois informer Mathilde sur l'existence de ce blog. D’un côté, par respect en vers elle, je devais l’informer mais, de l’autre côté, je me disais que ce projet allait la perturber alors qu’elle a du tourné déjà la page. Finalement, j’ai choisi la deuxième voie. Je l'ai donc pas informée.

En lisant ce blog, si vous rencontrez des fautes d'orthographe ou de grammaires, veuillez m'en excuser par avance. Merci.

 

Pour votre information, les mails et les sms ont été rapportés tel que sans aucune correction.

Bonne lecture

B.R.